Le coming-out !!!

Proches et moins proches ont déjà lu ce compte-rendu via mon Facebook, mais étant donné que mon blog parle de ma transition, il semblait assez évident de vous faire part ici aussi de mon coming-out. Ce compte-rendu concerne celui à ma mère, mais en complément je dirai que ça s’est également bien passé avec mes proches, famille (pater exclu) ou vieilles branches.
Bref, voici ce que j’avais publié ! 🙂

Voilà voilà, sur les 78.945.661.231 étapes requises pour devenir une femme¹, une de plus vient d’être achevée !

— Et voici sans plus attendre…. Le coming-out à la maman !!!

— Qu’a-répondu la maman après cette annonce ?

*Tic-tac-tic-tac-tic-tac*

« Mais pourtant tu es né avec les attributs masculins, non ? »

— Mais alors qu’a bien pu rétorquer cette « femme » avec une bite ?!

« Euh… Maman… Est-ce qu’une femme se définit uniquement avec son vagin ? »

— Quelle insolence ! Petit con !

« Bah euh non mon fils »

— Hein, non mais oh ! Il lave le cerveau de sa mère avec des concepts satanico-reptiliens anti judéo-chrétiens comme la « théorie de genre », quel attentionwhore CELUI-LÀ !!!

« Bah voilà maman, et quand je t’ai dit petit que je voulais être une fille c’était pas pour rigoler, tout comme le malaise insupportable à être entouré par des mecs, alors que j’aurais préféré jouer avec les filles, tout comme le malaise que j’ai ressenti à la fin de ma puberté, où dans ma glace on y voyait définitivement un homme, que j’ai réalisé que je n’étais pas moi, et que je me suis mise à avoir crise d’angoisse sur crise d’angoisse, me désociabiliser totalement, étant incapable d’assumer au quotidien une apparence qui n’est pas la mienne »

— Bah voilà. Lavage de cerveau. Classique des Nota Bene² ça…

Ta gueule le commentateur, de toute façon j’ai fini, je voulais juste vous faire part avec un peu d’humour de cet évènement. J’ai sué suffisamment d’eau pour immerger tout le Sahara, mais c’est fait.
À la défense de ma mère, elle est comme tout le monde, elle ignore totalement ce qu’est une personne transgenre, et même si certains de ses mots ont été forcément durs à entendre, je sais déjà que mon père me reniera immédiatement, étant un profond raciste homophobe, qui m’a battue pendant mon enfance, notamment parce que je n’avais rien du comportement d’un garçon. Mais bref, je ne vais pas m’étaler sur son sujet, on a dit AVEC DE L’HUMOUR !

Bonne soirée à toutes les personnes qui me liront (désolée si je ne la souhaite pas à ceux qui ne me liront pas, mais s’ils ne me lisent pas comment pourrais-je le faire ? ^o^)

¹aux yeux de la société et leurs exigences socio-juridiques binaires.
²Nota Bene : référence aux Non-Binaires.

Je vous invite également à lire cet article où je me présente ! 😉