Snopes et ses debunks particuliers…

« Misandry Mondays », lorsqu’un article porte ce titre, on sait instantanément où l’on a mis les pieds : misandrie ? Dans une société patriarcale ? C’est un peu comme pleurer lorsqu’un taureau embroche un torero, ça n’est que justice lorsque l’on harcèle un être vivant, d’autant que le ratio de décès taureaux/toreros est loin d’être comparable.
Bref, je vous avais parlé il y a peu de Roosh V, persona non grata depuis qu’il a publié des ouvrages afin de rentrer par tous les moyens dans la culotte des filles, mais surtout, il a statué dans l’un de ses articles « make rape legal if done on private property » (rendez le viol légal si fait dans le domaine privé).

Snopes, site spécialisé dans le « debunk » de hoax, nous explique que c’en est un.
Approfondissons cela…

Roosh V ne s’attendait pas à ce qu’un mouvement féministe mondial ne contrecarre ses projets de réunions de masculinistes dans la plupart des grandes villes mondiales (dont Paris et Nantes), ni à ce que des boxeuses annoncent leur présence à différents points de rendez-vous.
Étant donné qu’il n’y a rien de pire pour un masculiniste que de se faire rosser et devoir courber l’échine devant une femme, ces rassemblements ont été annulés, et Roosh a écrit, le 3 février 2016, dans la précipitation et l’angoisse, et seulement sur Twitter, « the « How To Stop Rape » article was satire ».
Visiblement, Snopes considère qu’une déclaration sur un média, et non sur les articles de son site, est une excuse suffisante pour conclure au hoax (et le fait qu’une femme ait rédigé l’article de Snopes donne d’autant plus envie de se taper la tête contre les murs, pire si l’on considère que l’article a été partagé presque 16.000 fois !).
Ça ne l’est pas, il suffit de comparer le nombre de visiteurs le soutenant sur son site à celui de ceux qui le suivent sur Twitter, si tenté en plus qu’ils aient vu passé le Tweet.

roosh-disgusted
Un peu de LGBTphobie…

Legorafi, comme Nordpresse, sont des sites satiriques, et l’écrivent un peu partout sur leurs sites afin de ne pas induire le lecteur en erreur.

A fortiori, les autres articles de son site, qu’il n’a pas décrit, eux, comme satiriques, sont TRÈS loin d’aller dans son sens (certains ont même vu leur contenu disparaitre d’un coup, comme « 59 Powerful Quotes That Reveal The True Nature Of Women », compilant des citations autour de la vénalité et la vanité féminine, entre autres), ainsi que tout un tas d’autres tournant autour de la supériorité des hommes sur les femmes (dont intellectuelle).

rooshdoor-meme
Cela dit, il n’a pas de quoi pavoiser…

Je vous invite donc à (re)lire mon article à son sujet, afin de continuer la pression auprès de son hébergeur, ainsi que faire interdire son bouquin à la vente (via la pétition sur change.org).

Actions à faire contre Roosh V, Roi des violeurs.

Mise à jour importante (1) : Roosh V est triste de s’être fait griller et a annoncé l’annulation sur son site. Victoire ? Oui et non, car même si l’évènement est annulé, il continuera à agir en ligne, vous pouvez donc toujours suivre les indications ci-dessous 😉

Mise à jour importante (2) : Roosh et ses comparses ne se sentant pas assez en sécurité (belle ironie), l’organisation des réunions de violeurs a été organisée différemment, plus d’infos ici.

Mise à jour importante (3) : Je viens d’être contactée par Cloudflare, et il est possible, si vous l’avez aussi fait, que vous ayez également reçu les informations sur son hébergeur, que vous pouvez contacter à cet email abuse@hivelocity.net (en anglais). Il n’est donc plus utile de contacter Cloudflare.

L’heure est grave !

Roosh V, créateur du site web Return of The Kings, vient de faire un appel mondial à réunion dans différentes grandes villes du monde (dont Paris, Nantes, Bruxelles et Bâle).
Ses revendications, comprennent, entre-autres, la dépénalisation du viol.

Oui, vous avez bien lu.

Une pétition vient de voir le jour sur change.org, or si ces rassemblements sont interdits, Roosh pourra malgré tout continuer à distiller son venin sur son site web de même que sur ses comptes sociaux.

rokActuellement, son site web est protégé par Cloudflare, qui sans rentrer dans les détails, agit comme un « pont » entre l’internaute et le site, empêchant les pirates de pouvoir s’y attaquer directement.
Cloudflare, même si ce nom ne vous dit rien, est actuellement l’une des plus grosses sociétés proposant ces services, notamment à de grandes enseignes, et leurs conditions générales d’utilisation spécifient expressément que tout site présentant des activités illégales peut voir son service être suspendu définitivement.

Je vous invite donc dès aujourd’hui à rapporter son site à Cloudflare via cet adresse (désolée, c’est en anglais, et il faudra vous exprimer en anglais)
https://www.cloudflare.com/abuse/form (plus la peine, Cloudflare nous a fourni les informations, cf Mise à jour 3)

De même, Roosh utilisant Facebook et Twitter, je vous invite à les rapporter pour incitation à la haine envers un groupe.
https://www.facebook.com/uncleroosh
https://twitter.com/rooshv

Rajout : il y a également une pétition pour que Amazon cesse la vente de ses livres pro-viol.

Il est IMPORTANT que les signalements soient MASSIFS lors d’une première vague, afin de faire saturer les différents supports clients et leur envoyer un message : nous savons qui les protège et nous sommes en nombre.